ARTISTES

LES ARTISTES DU SUD2017

Mustapha Akrim (Maroc), né en 1981 et diplômé de l’Ecole des Beaux-arts de Tétouan, vit à Rabat. Il travaille sur la question du rapport au travail et sur la Constitution marocaine. Il a exposé à la Kulte Gallery- Rabat, Gallery FJ- Casablanca, L’appartement 22- Rabat, New Museum- NY, Marrakech Biennale 5th Edition- Marrakech, MACBA- Barcelone et Kunsthalle-Mulhouse. Site web: Mustapha Akrim

Iván Argote (France/Colombie), né en 1983 et diplômé des Beaux-Arts de Paris et d’un Master en Graphisme de l’Université de Colombie. Il vit à Paris. Ses projets confrontent des éléments liés à l’histoire et la politique, en questionnant la charge idéologique de différents lieux, images ou objets. Il a exposé entre autres au Centre Pompidou, Palais de Tokyo, MUSAC. Site web:Ivan Argote

Sylvie Blocher (France) vit à Saint-Denis. Avec son travail, elle tente de «repenser une modernité autoritaire sous l’angle de l’altérité» et d’opposer aux mécanismes de contrôle social et affectif une pratique de «décolonisation du moi». Elle a exposé au Mudam-Luxembourg, SF Moma-San Francisco, Centre Georges Pompidou- Paris, AGO-Toronto, etc. Site web: Sylvie Blocher

Justin Ebanda Ebanda (Cameroun), né en 1982, diplômé de l’Institut des Beaux-arts de Nkongsamba, il vit et travaille à Yaoundé. Son travail questionne la mémoire de l’histoire de l’Afrique. Il a exposé son travail à l’Espace doual’art-Douala, à la Jack Bell Gallery- Londres, au Palais de l’Unesco- Paris. Site web: Justin Ebanda Ebanda

Justine Gaga (Cameroun), née en 1974, autodidacte, elle vit et travaille à Douala. Artiste multimédia, Gaga exprime la paradoxale solitude humaine dans les grandes villes. Primée par la ville de Dakar à Dak’art 2014, pour son installation « Indignation » qu’elle a créée et montrée à l’Espace doual’art. A participé à la première édition d’ARKANE AFRIKA à Casablanca. Site web: Justine Gaga

Erik Goëngrich (Allemagne) né en 1966,est artiste et architecte DPLG basé à Berlin. Dans ses photographies et dessins, il questionne les politiques urbaines actuelles et à venir, et met en place un discours sur l’image de la ville et l’intervention artistique dans l’espace public. Il a exposé à la Friche Belle de Mai, Marseille/ MP2013, Marseille, à la 11ème Havana Biennial, LASA – Laboratoire Artístico de San Augustin – Cuba et à la Chinati Foundation, Marfa, Texas – USA. Site web: Erik Goengrich

Lucas Grandin (France), né en 1976, vit et travaille au Mans. Titulaire d’un DNSEP, obtenu à l’École Supérieure des Beaux-Arts du Mans. Sa démarche se nourrit de la récupération et du recyclage, matériel ou idéologique (copyleft, lowtech). Son travail a été montré dans différentes expositions en France, au Portugal, au Cameroun, au Canada, au Mexique, à Sao Tomé, aux États-Unis. Il a participé aux SUDs 2007, 2010 et 2013. Site web: Lucas Grandin

Chourouk Hriech (France/Maroc), née en 1977, vit à Marseille. Diplômée de l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Lyon. Ses dessins articulent des motifs urbains, en suivant la course folle du monde, comme un désir de résistance et d’utopie. Elle a exposé à la 3ème Biennale de Marrakech, Musée Circullo Bellas Artes, MAC Marseille, JGM Gallerie, Kulte Gallery, Kunsthalle de Mulhouse, Appartement22. Site web: Chourouk Hriech

Jean Jacques Kante (Cameroun) né en 1972, vit et travaille à Yaoundé. Titulaire d’un baccalauréat en peinture obtenu à l’Institut de Formation Artistique de Mbalmayo. Sa démarche artistique’’Arkeo’’ le pousse à explorer plusieurs formes d’expressions plastiques. Sa dernière exposition individuelle en 2016, «Crée tes règles et joue» à l’Espace OTHNI à Yaoundé marque son retour sur la scène après plusieurs années d’absence consacrée à la formation d’étudiants en arts plastiques.

Michèle Magema (France/DRC), née en 1977, vit entre Nevers, Paris  et Kinshasa. Diplômée de l’Ecole Nationale Supérieure d’Arts de Cergy. Son travail existe dans une frontière qu’elle situe entre les pays du «Nord» et  du «Sud». Elle tente d’établir des liens entre les histoires individuelles et la mémoire collective. Elle a participé au SUD 2007, à la 4ème Biennale de Lubumbashi, et à la  Biennale de Dakar 2016.

Jean David Nkot (Cameroun), né en 1989, il vit et travaille à Douala. Après son diplôme obtenu à l’Institut des Beaux-Arts de Foumban (Cameroun), ses recherches, principalement en peintures et en installations, portent sur les violences et la passivité de la communauté internationale. Il a montré son travail dans quelques pays africains (Cameroun, Congo, Sénégal).

The Trinity Session (Afrique du Sud), dirigé par Stephen Hobbs et Marcus Neustetter qui mettent en place des projets dans l’espace public depuis 15 années. Leurs œuvres engagent des processus artistiques spécifiques qui produisent des changements radicaux de paradigmes dans la société. Ils interviennenent dans le monde entier et leurs actes se transforment en réflexion sur leur propre compréhension du contexte local dans lequel ils exercent. Site web: The Trinity Session

Kamiel Verschuren (Hollande), né en 1968, basé à Rotterdam. Il est co-fondateur de plusieurs initiatives collectives: la Fondation Bad (1987), la Fondation du CNA (New Studios Charlois), iStrike (2007) et la fondation ICU art projects (2010). Ses interventions environnementales ou architecturales impliquent la collaboration active des publics concernés. Il a participé aux SUDs 2007, 2010 et 2013.

Hervé Yamguen (Cameroun) né 1971, vit et travaille à Douala. Entre 1999 et 2000, il a pu suivre une année de formation à l’Ecole Supérieure des Arts Décoratifs de Strasbourg. Son champ d’expression est aussi bien l’écriture que les arts plastiques à travers la performance et la peinture et la sculpture. Il a exposé à l’Espace doual’art, à la Galerie MAM, à Londres-1.54 – et à Berlin-2yk galerie. Il a participé aux SUDs 2007 et 2010.

Emile Youmbi (Cameroun) né en 1969, vit et travaille à Yaoundé. En 2003 il participe à Fort de France à l’exposition internationale « Racines et Raisonances » sur le culte de l’ancêtre. Son travail a été entre autres montré au Cameroun, au salon d’art Contemporain de Zurich 2006, à Art Madrid 2007.

Hervé Youmbi (Cameroun). né en 1973, vit et travaille à Douala. Entre 1999 et 2000, et a fait un passage à l’Ecole Supérieure des Arts Décoratifs de Strasbourg. Le portrait sous de multiples formes est la base de son travail qui a été montré dans le monde entier. Son projet le plus récent est une installation de masques dans un cimetière abandonné à Munster-Allemagne 2017. Il a participé aux SUD2010.